Photos conférence Interlaken

Congrès technique des transports à câbles UCT-RMS à Interlaken

 

Le congrès technique des transports à câbles UCT-RMS , qui se tient chaque année, a encore enregistré une forte augmentation de la participation. Ceci, grâce à une parfaite organisation, des exposés spécialisés bien sélectionnés, de même qu'à un programme d'excursions varié sur le Jungfraujoch. Le congrès a plus que justifié le thème de cette année "Top of Technic". L'Union des cadres techniques UCT sera, dans l'avenir, dirigé par un nouveau président.

  

Laurent Vaucher, président sortant de l'UCT, s'est montré encore une fois très satisfait de pouvoir communiquer un nouveau record de participation (480 participants) au congrès technique des transports à câbles. Il félicite le comité d'organisation sous la direction du directeur technique, Andreas Zenger, pour le parfait déroulement de cette manifestation. Conformément à la tradition, Christoph Meier, directeur de la Braunwald Sportbahnen AG et membre du comité de l'UCT, a dirigé le programme de la manifestation.

  

Nouvelle ordonnance sur les installations à câbles transportant des personnes (OICa)

 

Patrick Lutz, département des infrastructures de l'OFT, a présenté brièvement la nouvelle ordonnance révisée sur les installations de transport à câbles en vigueur depuis le 1er octobre 2015, de même que les directives 1, 2, 3, 5 et 6 de l'OFT. Les principales modifications de la nouvelle ordonnance sont: a) l'introduction du principe des quatre yeux dans le calcul des câbles, b) des dispositions détaillées sur l'aptitude au service du personnel, c) la suppression du contrôle de la rentabilité des entreprises. L'ordonnance sur les directeurs techniques a été sortie de l'ordonnance sur les installations de transport à câbles. Dès que les exigences imposées aux directeurs techniques de la branche seront connues, elles pourront être intégrées dans la nouvelle ordonnance. A l'heure actuelle, la consultation de la directive 5 relative aux courses de tous les types d'installations en cas d'obscurité, de même que de la directive 6 "transport  d'engins spéciaux" est en cours. Ulrich Blessing a donné des explications sur une statistique des skilifts par classe d'âge. La part des remonte-pentes et petits skilifts de plus de 30 ans s'élève à environ 40%. Il y voit encore un grand volume d'investissements pour l'avenir. On constate, en particulier pour les installations exploitées par des écoles et des clubs de ski, que la personne responsable change fréquemment. En conséquence l'intervalle d'inspection de quatre ans de ces installations est trop important. Il en appelle en conséquence à la responsabilité des exploitants d'installations de skilifts. Une notice sur les petits skilifts sera jointe au nouveau livret d'exploitation et pourra être ultérieurement téléchargée sur la page internet du CITT.

 

Sur le thème des activités estivales, le Professeur Dr. Manuel Jaun, avocat, a fourni des informations sur les obligations de diligence des exploitants d'installations de transport à câbles vis-à-vis des pratiquants de VTT. La checkliste des obligations de sécurité de transport pour les activités estivales des RMS fournit des renseignements sur les obligations que doivent remplir les exploitants pour que leur responsabilité soit dégagée. Samuel Hubschmid, président de Trailnet, promoteur du VTT, sport populaire en Suisse, a fourni des indications sur l'importance du VTT. La valeur ajoutée de ce groupe-cible important peut être accrue de façon marquante, aussi bien en été qu'en hiver, si tous les partenaires impliqués sont pris en considération. En effet, 66% des amateurs de VTT pratiquent également le ski.

 

Christoph Kupper, chef du domaine des chemins de fer et navires auprès du SESE (service suisse d'enquête de sécurité), a présenté son organisation. Le SESE analyse les accidents et événements dangereux des chemins de fer, aéronefs et navires. La mission du SESE est d'éviter les accidents et incidents, c'est pourquoi il entretient une très étroite collaboration avec les entreprises de transport. Beat Rupp, adjoint au chef de la section bases scientifiques de l'OFT, a indiqué que sa mission était de vérifier que les recommandations de sécurité du SESE ont été appliquées. En cas de besoin, il vérifie également que les recommandations de sécurité puissent être pertinentes pour d'autres entreprises de transport à câbles.

 

C'est avec une véritable satisfaction que l'on a pu entendre du CEO des Jungfraubahnen, Urs Kessler, évoquer les importants plans de développement de son entreprise. 400 millions de francs seront ces prochaines années investis dans le développement de son infrastructure. La nouvelle construction du téléphérique Männlich, de même que d'un nouveau téléphérique de Grindelwald Grund à la station Eigergletscher fait partie de ce vaste programme d'investissements. L'entreprise a atteint un rayonnement international grâce à la marque "Top of Europe", à un réseau de revendeurs internationaux et à la plus haute gare d'Europe et ainsi un succès économique permettant aux Jungfraubahnen de réaliser d'importants investissements pour l'avenir.

  

Un logiciel de maintenance soulage le directeur technique

 

Marco Zgraggen de Remec AG à Altdorf a fourni des indications sur le management des risques et l'obligation de diligence pour les transports à câbles et la façon dont la maintenance pouvait être assurée au moyen d'un logiciel. Pour lui, le management des risques consiste en leur saisie et évaluation systématiques, de même que le pilotage des réactions aux risques constatés. Le but du management des risques est d'assurer une haute disponibilité des installations. Un concept de maintenance actif permet à l'exploitant de répondre aux exigences des autorités de surveillance. Le directeur technique de la Toggenburg Bergbahnen AG a indiqué que l'acquisition d'un logiciel de maintenance apportait de grands avantages. Les données importantes de l'exploitation telles que les pannes, les valeurs de mesure, les heures de fonctionnement sont saisies. Leur analyse constitue des bases décisionnelles importantes pour la direction, de même que pour le conseil d'administration.

 

Jürg Lüthi, chef d'exploitation des Jungfraubahnen, a rendu compte du management des événements dans son entreprise. Les sept unités d'exploitation, le Berner Oberland Bahn, le Harderbahn, le Schynige Platte Bahn, la Bergbahnen Lauterbrunnen Mürren AG, le Wengernalpbahn, le Jungfraubahn, de même que le Firstbahn ont un responsable qui connaît la procédure à suivre dans le cas où intervient un événement inhabituel. La fibre de la sécurité ainsi développée contribue également à la conscience de la sécurité. Le management des événements des Jungfraubahnen a, grâce au soutien du management, de même qu'aux collaborateurs, acquit une grande importance.

 

Gilbert Simon de Vertic'Alp Télémarécottes SA a montré, sur la base d'exemples pratiques, de quelle façon des économies pouvaient être réalisées dans le domaine énergétique des transports à câbles. Il voit également un autre potentiel d'économies dans une centrale d'achats qui coordonnerait les achats des différentes entreprises de transport à câbles et de ce fait pourrait obtenir des offres plus avantageuses pour les exploitants.

 

Marc Ziegler, chef du centre de formation RMS à Meiringen, a fourni des indications sur les résultats de l'enquête comportant 90 questions "Examen de la situation et de la fluctuation des téléphéristes en Suisse alémanique". On peut dire, en conclusion de l'enquête, que les téléphéristes apprécient beaucoup leur travail varié. Cependant, la faible considération dont il font part, de même que leur rémunération insuffisante sont des causes amenant des téléphéristes formés à quitter la branche. Des mesures doivent être prises pour que cette évolution prenne une autre direction. En effet, 32 nouveaux téléphéristes spécialisés doivent être formés chaque année pour que l'effectif actuel soit maintenu.

 

Nouveau président

 

En dehors des points ordinaires inscrits à l'ordre du jour, deux nouveaux membres du comité, de même qu'un nouveau président ont été élus à l'assemblée générale de l'UCT qui a suivi. Michel Waeber, membre du comité depuis 2003 a été remplacé par le directeur technique de Télénendaz, Serge Guntern; Laurent Vaucher, membre du comité depuis 2009 et président depuis 2011, l'a été par le directeur technique d'Arosa, Andreas Sturzenegger. Le président sortant a, depuis cet été, assuré la fonction de general manager de Skidata  en Amérique L'assemblée a élu Andreas Zenger, directeur technique des Seilbahnen Wengernalpbahn Jungfraubahnen, nouveau président de l'UCT comme successeur de Laurent Vaucher. Andreas Zenger a suivi une formation de métallier et a, pendant plusieurs années, été conducteur de locomotives, de  même que directeur technique à Meiringen et travaille depuis deux ans dans la région de la Jungfrau. Après l'assemblée générale, des échanges sont intervenus dans le Congress Centre Kursaal avec les 53 exposants, de même qu'entre les participants. L'alpiniste des extrêmes, Stephan Siegrist, a, au cours du souper de fête, présenté un impressionnant exposé illustré qui a enthousiasmé le public. Le dernier jour de la manifestation a été consacré à la visite du Jungfraujoch. Les quelque 200 visiteurs ont été récompensés par un temps magnifique et ont été très impressionnés par la vaste offre des Jungfraubahnen.

  

 

 

B _24_Organisationskomitee

Le comité d'organisation du congrès de cette année à Interlaken (d.g.à.d.): André Huser, Wengernalpbahn AG, Nicole von Büren Simona Giger, Centre des congrès Interlaken, Andreas Zenger, président, Fritz Brawand, Wengernalpbahn AG et Markus Kellenberger, Firstbahn AG.

L'assemblée générale de l'UCT a élu Andreas Zenger, directeur technique de la Wengernalpbahn AG, Junfraubahnen, nouveau président. 

B _1-Titelbild -Tagung

La visite du Jungfraujoch le dernier jour du congrès a été intéressante pour tous les participants. Ils ont été récompensés par du beau temps et la vaste offre des Jungfraubahnen.

Texte et illustrations: Damian Bumann